BESIDE – the road #8 : Oregon

En traversant le Montana, l’Idaho et l’Oregon (Journey #7), le décor se métamorphose plus d’une fois, des sols plats et fertiles aux élévations arides des montagnes glaciaires, en passant par les forêts humides. Ces territoires sont parcourus depuis des siècles par les bisons, depuis bien avant que l’homme blanc n’y ait posé les pieds. Le bison américain sauvage est réduit à quelques centaines d’individus aujourd’hui…


Jour 20 : Smith Rock State Park

Au réveil, Smith Rock, considéré comme l’une des 7 merveilles de l’Oregon, nous accueille soleil aux lèvres. Ici, on peut compter 300 jours de soleil par année. À go, on s’en va explorer!

Au creux de sa vallée, on pourrait facilement s’imaginer une scène type du “Far West” ; une dualité entre conquérants natifs et d’ailleurs.

Ce sont plutôt les conquérants des falaises qui s’y trouvent aujourd’hui. Plus on avance dans le parc, plus on découvre le terrain de jeu d’adeptes d’escalades. Les falaises de tuf et de basalte sont idéales pour l’escalade de tout niveau de difficulté et de tout type : sportive, traditionnelle et de blocs. Avis aux amateurs de vélo de montagne, le parc dévoile quelques sentiers visiblement attirants pour la descente! Cyclistes routier, jetez un coup d’oeil à l’itinéraire : Sisters to Smith Rocks Scenic Bikeway, ce n’est pas mal du tout!

Durant la randonnée, on croise quelques escaladeurs téméraires. Même si ça ne semble pas facile, l’idée de s’initier à l’escalade nous passe immanquablement à l’esprit! On s’imagine la liberté ressentie en hauteur. Pour le moment, on se régale dans le moment présent, équipés seulement de nos jambes.

oregon-bycathbe-8070

Air frais plein les poumons, on part vers Bend, une charmante petite ville de l’Oregon, rejoindre notre tout aussi charmante rédactrice en chef, Catherine Métayer. Elle sera des nôtres l’instant de quelques jours pour vivre l’aventure en VR et assurer la distribution en temps réel.

À Bend, Catherine M. nous accueille dans la maison qu’un ami lui a gentiment prêtée pour l’occasion. Réunis, on soupe ensemble autour d’une bonne bouteille de vin, bien méritée!


Jour 21 : À la rencontre des communautés

Catherine M., J-D et Elise frappent aux portes de Sunnyside Sports, Powder House, The copper Pot Coffee and Botanicals, Spoken Moto, Gear Peddler, Fly and Field, Stillwater Fly Shop et Forge humanity, pour distribuer le magazine à ceux qui voudront bien le partager à leur communauté. Pendant ce temps, Julien et moi restons à la “maison” pour faire la lessive et surtout, avancer la rédaction en ligne et la postproduction vidéo!

Au souper, on en profite pour faire le point :

—  Cath M. : on a visité de très intéressantes personnes aujourd’hui à travers la distribution, notamment Amy, l’une des fondatrices de Forge Humanity qui partage notre philosophie de par leur offre peu commune. La petite boutique a pour mission de vendre uniquement des marques dont les profits sont remis à des causes sociales et environnementales. On pourrait les interviewer!

On appelle Amy pour lui proposer de la rencontrer.


Jour 22 : Forge Humanity & Mustangs For The Rescue

10:00 am, Amy et Tiphane, fondatrices de Forge Humanity, nous accueillent à leur boutique, avec du mousseux et de la bière brassée localement.

“— Ici, à Bend, on reçoit nos invités comme ça, il n’est jamais trop tôt pour célébrer!”

All right! On accepte sans riposter le gros pot Masson de mousseux. Leur ton humoristique nous met à l’aise instantanément.

Derrière l’ambiance décontractée qui règne dans la boutique et l’esthétisme des lieux se cache une mission réfléchie.

Amy et Thiphane accompagnées de Maximus et Foster, leurs deux chiens, nous expliquent l’essence du projet :

“ — Amy : Forge Humanity a été fondé avec l’idée que nous ne pourrions pas être en mesure d’aider tout le monde, mais tout le monde peut aider quelqu’un.”

Thiphane : De ce fait, tout ce qu’on trouve dans notre magasin est lié à une cause. En achetant un produit, les consommateurs peuvent encourager une cause locale ou internationale. Par exemple, en achetant un sac Esperos, un pourcentage de chaque vente est remis au projet Nobelity, un organisme à but non lucratif qui travaille à combler les lacunes en éducation au Kenya. Ils ont construit plus d’une centaine de classes jusqu’à présent.

Amy : d’autres marques remettent à des causes environnementales. Je pense notamment à United By Blue. Pour chaque produit vendu, ils enlèvent une livre de déchets provenant des océans et cours d’eau. Jusqu’à présent, je crois qu’ils ont organisé plus d’une centaine de nettoyages dans 26 états!”

Pour Amy et Tiphane, redonner à la société, petit à petit, est au coeur de leurs valeurs. Avant de quitter, Amy et Tiphane nous offrent un produit de leur marque maison. Elles nous mentionnent que tous les profits vont à un organisme proche de leurs cœurs: Mustangs To The Rescue. L’OBNL a pour mission de sauver les chevaux en détresse physique et comportementale due à la négligence, et abus de certains propriétaires, mais également d’apporter un soutien à ces derniers pour l’éducation de leurs bêtes.

Amy et Thiphane nous encouragent à rencontrer Kate Beardsley, “la femme qui parle aux chevaux”.


Un après-midi au ranch, avec Kate

Au ranch, c’est tout sauf des chevaux en détresse qui viennent à nous. Réhabilités, ils semblent plus confiants que jamais, bénéficiant d’un réapprivoisement positif à l’humain. Cela peut prendre du temps, mais Kate réussit à s’adapter et à comprendre chacun d’entre eux. Elle comprend tellement bien leur instinct, qu’elle les aide à regagner leur nature sauvage, celle que l’humain a essayé de dresser parfois maladroitement.

oregon-bycathbe-8258

Un cheval, ça ne demande pas à venir au monde, ça ne choisit pas son propriétaire et encore moins leur finalité. Un cheval vit au moment présent, avec son instinct et le bagage qu’il a. Kate Beardsley

Kate dédie sa vie aux chevaux, elle demeure d’ailleurs sur le ranch, dans un VR. Humble et modeste, elle assurait seule, les frais du ranch, notamment en essayant de vendre ses photographies. Jusqu’au jour où quelqu’un l’a convaincu de s’enregistrer comme OBNL. Elle peut depuis bénéficier du soutien de sa communauté qui l’aide à porter sa mission.

Une grande mission que nous tenterons d’honorer à la manière B-SIDE…


Jour 22 : Portland

Arrivés à Portland, ville réputée pour sa forte communauté de plein air, ses divins cafés et microbrasseries artisanales, on poursuit notre distribution chez Portland Gear, Montbell Portland, Tanner Goods Portland, Bridge & Burn Flagship, Snow Peak Portland, Next Adventure et Mountain Shop.

En soirée, on se dirige chez Poler Stuff pour notre lancement! L’équipe de chez Poler nous accueille avec de la bière brassée localement. Quelques personnes se déplacent pour se procurer le magazine. Avec le retour d’Eliane parmi nous et l’arrivée de Catherine M., on profite de la soirée pour festoyer entre nous, prendre le temps de discuter.

On se permet même une petite soirée arrosée de vin en canette, oui oui, du vin en canette, au son de vieux succès des années 80, question d’oublier qu’on dormira à 7 dans le VR ce soir!


Jour 23 : une dose de verdure SVP!

Au réveil, on se dirige aux chutes Mulltnomah, à 30 minutes de Portland, pour une randonnée rafraîchissante. On prend le premier sentier aperçu. La nature est luxuriante, l’humidité ravive nos peaux fades des nombreux kilomètres parcourus sur la route.

Au retour au VR, on réalise qu’il y a un autre accès plus bas. On découvre la chute principale. Eliane nous informe que c’est une des chutes les plus photographiées sur Pinterest, probablement dû à son accessibilité déconcertante… Le lieu est en effet bondé de gens qui prennent un selfie et repartent.  Bien honnêtement, on préfère mériter un point de vue que de le gagner aussi facilement accoudés à d’autres passants!

oregon-bycathbe-8432

Du moins, l’attraction amène des gens dehors, mais si l’on se contente de capturer des images de nature sur son téléphone intelligent, peut-on dire que c’est un véritable contact avec la nature? C’est une question qui, à l’ère des réseaux sociaux, nous touche tous de près ou de loin.

Demain, nous délaisserons les Canyons arides, les forêts humides et les cafés, pour nous diriger dans la poudreuse de l’État de Washington!

besidetheroad_map_artboard-8-copy-2


Écrit par : Catherine Bernier
Édité par : Catherine Métayer
Crédits photo : Catherine Bernier
À bord: Jean-Daniel Petit (fondateur), Catherine Métayer (rédactrice en chef), Eliane Cadieux (directrice artistique, designer graphique), Julien Robert (réalisateur), Catherine Bernier (rédactrice, photographe), Elise Legault (productrice), Chanelle Riopel.
#Lanaturerécompenselesbraves
Advertisements